Céline David/ avril 10, 2019/ Mots quotidiens/ 0 comments

Cela fait un petit moment que je n’ai pas pris le temps de m’arrêter pour faire un point sur le chemin parcouru et sur celui qu’il reste à parcourir. Avant de vous proposer une nouvelle série d’articles sur le passage du fichier Word au livre broché, pausons-nous un peu…

Les étapes franchies

Ces dernières semaines, je me suis lancée dans la conception de l’ebook et du livre broché en pensant au début que j’allais m’y atteler progressivement, en douceur et petit à petit. Sauf que ça ne s’est pas exactement passé comme ça.

Mes corrections étant finies en avance, j’ai forcément eu envie de jeter un œil sur l’étape suivante. Je me suis laissée prendre au « jeu » même si parfois ce fameux jeu ressemble à un casse-tête. Sans m’en rendre compte, j’ai franchi cette étape et la suivante et encore celle d’après : l’ebook, le livre broché et la conception de la couverture. Ce qui ne devait être qu’un coup d’œil se solde par l’accomplissement de trois étapes !

La curiosité y est pour beaucoup : celle de visualiser ce que le texte va donner sous les formats ebook et livre broché, celle de voir naître la couverture qu’on a imaginé et à laquelle on a pensé (très) souvent, celle d’avancer encore et encore sur le chemin… Mais la curiosité n’a pas tout fait non plus, il y a aussi eu cette envie : celle de voir son livre se muer en objet après n’avoir été qu’un fichier immatériel ou tout au plus un amas de caractères sur des feuilles volantes.

Les étapes franchies ne sont pas moins importantes que la conception du blog, les corrections et la présence sur les réseaux sociaux. Mais elles sont synonymes de concrétisation, d’accomplissement et procurent des sentiments tout aussi variés…

Le calendrier

Évidemment avec un avancement pareil, le calendrier que je m’étais fixé n’a plus aucun sens. Alors que je devais finir de tout caler pour la fin avril, j’ai tout bouclé un mois en avance ! Malgré tout, cette avance est plus que bénéfique pour préparer posément la sortie et tout ce qui l’entoure.

Je n’avais pas négligé cet aspect dans mon cheminement vers l’autoédition mais je n’avais pas non plus pris conscience du temps et de l’ampleur qu’il pouvait prendre.

C’est une des raisons pour lesquelles j’ai décidé de repousser de quelques jours la sortie d’À juste titre. Je reviendrai plus en détail sur l’intégralité des raisons qui me poussent à ce choix et sur le calendrier que je me suis fixée avant la sortie. Je souhaite faire cet article en ayant du recul vis-à-vis de mes choix et de leurs conséquences et pour cela, il faut attendre !

La date officielle

Le mercredi 15 mai.

À juste titre sortira le mercredi 15 mai prochain.

Et ça me fait tout drôle de l’écrire, de le dire dans ma tête et de voir la date se rapprocher… J’ai beau avoir eu une épreuve du format broché entre mes mains, avoir visualisé l’ebook sur Kindle Create, je ne réalise toujours pas. Et puis, la peur se fraye un passage au milieu de tout ça : peur de se rater, peur de livrer son livre aux lecteur‧trice‧s, peur de se livrer par la même occasion…

Alors je continue de travailler d’arrache-pied pour contrer cette peur, pour ne pas la laisser prendre toute la place.

Et les idées se multiplient…

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*