Céline David/ février 1, 2019/ Mots en chemin/ 0 comments

Si vous me suivez sur Instagram ou sur Twitter, vous avez peut-être vu que je m’étais plongée dans les conditions générales des programmes d’autoédition Kindle Direct Publishing d’Amazon et Kobo Writing Life de la Fnac.

En effet, pour savoir réellement ce dans quoi je m’engageais, j’ai pris mon courage à deux mains pour lire toutes ces petites lignes qu’on ne prend jamais le temps et la peine de lire d’ordinaire.

Ma lecture s’est révélée bien utile pour en apprendre davantage sur le fonctionnement de ces deux programmes.

Kindle Direct Publishing – Amazon

  • Les redevances correspondent à 70% du prix de vente que vous avez défini.
  • Le paiement des redevances dues sur les ventes se fait « environ 60 jours suivant la fin du mois calendaire au cours duquel lesdites ventes ont été réalisées ». Le paiement se fait mensuellement avec le décalage susmentionné.
  • Un état des ventes est communiqué au moment de chaque paiement.
  • Il faut compter cinq jours ouvrables à compter de la demande de retrait de ses livres de la plateforme pour qu’il soit effectif.
  • Les livres numériques relevant de l’option « Redevance à 70% » ne peuvent pas être exclus de la fonctionnalité de prêt. Ce programme permet aux clients ayant acheté un livre numérique de le prêter.

Ce qui m’a interpellé

  • Sauf autorisation préalable écrite de la part de KPD, il est interdit de communiquer au public des informations concernant le contrat… J’avoue être dubitative face à ce point des conditions étant donné qu’elles sont accessibles à n’importe qui sur le site internet de KDP…
  • Le programme se réserve le droit, à son entière discrétion de reformater votre livre et de corriger les erreurs présentes dans le fichier d’un livre. En tant que contractant, l’auteur‧e reconnaît que des erreurs involontaires peuvent survenir à l’occasion dudit formatage…
  • Le programme, dans la mesure où cela est autorisé par la législation en vigueur, se réserve le droit exclusif de fixer le prix de vente au détail auquel le livre sera vendu…

Les spécificités du programme Kindle Publishing Direct Select

  • L’inscription à ce programme implique une publication exclusive sur la plateforme KDP durant 90 jours.
  • L’avantage de ce programme, ce sont les outils promotionnels proposés (pour la vente du format numérique uniquement) : la possibilité durant 5 jours de faire une promotion gratuite sur son ouvrage.


Kobo Writing Life – Fnac

  • Les redevances correspondent à 70% du prix de vente que vous avez défini.
  • Il faut compter dix jours ouvrables à compter de la demande de retrait de ses livres de la plateforme pour qu’il soit effectif.
  • Le paiement des redevances dues sur les ventes se fait « dans les 45 jours suivant la fin du mois applicable ». Le paiement se fait mensuellement avec le décalage susmentionné.
  • Un état des ventes est communiqué chaque mois.

Ce qui m’a interpellé

  • Sauf autorisation préalable écrite de la part de Kobo, le contractant ne doit pas publier de communication publique au sujet des conditions… Comme pour KDP, je reste dubitative…
  • « Kobo peut cumuler et différer les paiements jusqu’à ce que le montant total dû atteigne 100 $. »


Ce que j’en retiens

Sur bon nombre de points, notamment le jargon juridique, les conditions sont les mêmes pour le KDP et le KWL. Néanmoins, quelques points méritent d’être soulignés : la différence dans les conditions de versement des redevances, la multiplicité des options proposées par KDP en complément du programme initial, etc.

Finalement, bien que cette lecture ait été enrichissante, je n’ai pas encore fait mon choix. Je me laisse les prochaines semaines pour établir mon plan d’attaque !

Quelques liens utiles :

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*