Céline David/ janvier 18, 2019/ Autres mots/ 0 comments

J’en avais parlé juste ici et je vous avais promis d’y revenir plus longuement. Ce que vous allez lire ci-dessous se rapporte à l’édition de 2018, je n’ai pas l’assurance que la formule ne change pas en 2019.

Qu’est-ce que c’est ?

Le Mazarine Book Day est un évènement organisé par les éditions Mazarine depuis 2016. Cette année devrait avoir lieu la quatrième édition de cette « rencontre entre un écrivain et un éditeur ». À la clé, la publication de votre roman par la maison d’édition.

En quoi ça consiste ?

Concrètement, vous ne vous retrouvez pas seul‧e face à un‧e éditeur‧trice. C’est beaucoup plus organisé.

  • L’inscription

Après avoir rempli un formulaire sur le site des éditions Mazarine, il vous faudra compléter une fiche destinée au jury qui sera à renvoyer par mail. Cette fiche est très importante puisqu’en plus de permettre au jury d’apprendre à vous connaître, elle vous sera utile pour préparer votre passage devant le jury. Outre les informations classiques d’état-civil, il va vous falloir pitcher par écrit votre texte en une phrase et en faire un résumé.
Périlleux exercices ! Il vous faudra aussi sélectionner un chapitre de votre manuscrit (et non le manuscrit entier !) et l’apporter le jour J.

  • Le jour J

Le passage des candidats se fait par créneau horaire. En toute logique, vous l’avez choisi lors de votre inscription. A raison de 10 minutes par candidat devant le jury, ça correspond à peu près aux 200 participants qu’il devait y avoir l’année dernière.
On vous remet votre enveloppe contenant l’inscription envoyée par mail : cette enveloppe sera à donner au jury qui y glissera le chapitre que vous avez apporté ainsi que leurs trois feuilles de commentaires à l’issu de votre passage.

Vous pouvez ensuite faire la queue pour vous entraîner à « pitcher » votre histoire. Un test en quelque sorte que je recommande. Ça permet de perdre tous ses moyens face à ce premier palier et de s’en sortir ensuite tout en recevant de précieux conseils.

Deuxième attente pour passer enfin devant le vrai jury. Il est toujours composé de trois personnes : un membre de l’équipe éditoriale ou un auteur de chez Mazarine, un libraire, une personne issue du monde du livre au sens large (blogueur‧se, booktubeur‧se, etc.). Il y avait cinq jurys aussi bien composés uniquement de femmes, que d’hommes et de femmes. Vous pouvez choisir votre jury si vous le souhaitez, il suffit juste d’attendre qu’il se libère.

Une fois devant le jury, vous pitchez votre histoire, vous répondez aux questions posées. Chaque membre du jury prend des notes sur la feuille de commentaires dont je parlais plus haut sur laquelle les rubriques suivantes sont indiquées : nom de l’auteur, titre du texte, résumé du texte, personnalité de l’auteur.

L’enveloppe qu’on vous a confié à votre arrivée est complétée et c’est fini.

  • La suite

Si votre passage au Mazarine Book Day et votre chapitre ont plu au jury, la maison d’édition vous contacte par mail pour obtenir votre manuscrit complet.

Mon expérience

Lorsque je me suis inscrite pour participer au Mazarine Book Day et y présenter « À juste titre », mon manuscrit n’était même pas achevé. Remplir la fiche pour le jury m’a permis de prendre du recul par rapport à mon texte, chose que je n’avais pas fait depuis que je l’avais commencé. Devoir le résumer en une phrase et en dix lignes m’a obligé à en tirer l’essentiel. La fin n’étant pas écrite et demeurant encore floue, j’ai dû aussi y réfléchir.

En bref, sans le Mazarine Book Day, « À juste titre » ne serait peut-être pas achevé aujourd’hui et n’aurait pas reçu autant d’attention de ma part. De plus, c’était un véritable challenge personnel d’oser me présenter face à un jury et d’assumer pleinement mon statut d’auteure.

Même si je n’ai malheureusement jamais eu de retour, je ne regrette pas du tout l’expérience

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*