Céline David/ janvier 5, 2019/ Mots de soi/ 4 comments

On pourrait croire que le sentiment d’être à l’aube d’une aventure est un privilège réservé aux personnages de fiction.

Au moment où j’écris ces lignes, c’est pourtant l’émotion qui prédomine en moi. S’y mêlent la sensation d’être encore dans le brouillard en quête du meilleur chemin à emprunter et une pointe d’angoisse à l’idée de l’échec potentiel.

Se lancer dans l’autoédition a tout d’une aventure pour moi. Même si, sur les réseaux sociaux, je suis des auteur‧e‧s qui sont autoédité‧e‧s, je suis loin de maîtriser tous les aspects de ce sujet. Il y a un océan entre s’y intéresser et le vivre. Pourtant, ces dernières semaines, ma tête a jugé qu’il était temps de faire la traversée.

À l’heure du grand plongeon, je songe donc à ces personnages de fiction que leurs auteur‧e‧s ont embarqués dans des quêtes, des aventures ou dans la vie tout simplement. Ont-ils eu le temps de prendre conscience qu’ils étaient à l’aube de quelque chose ? Ont-ils pu savourer cet avant-goût ? Ont-ils vu le sentier qui s’ouvrait sous leurs pas ?

Avant de m’engouffrer dans l’eau, je savoure ce que certains personnages n’ont parfois pas aperçu. Il y aura des embûches, des victoires et des défaites. Je ne serai pas forcément toujours armée comme il le faut. J’essaierai, j’apprendrai, j’expérimenterai. Et qui sait, je grandirais ?

Une dernière inspiration. Je me sens prête.

Share this Post

4 Comments

  1. Hâte de vivre cette aventure par procuration à tes côtés

  2. Merci Mayo ! En te souhaitant un jour de le vivre vraiment et pas « par procuration » 🙂

  3. J’ai hâte de suivre tes pérégrinations, sur la communauté d’écriture ou ici ! 🙂

  4. Merci Vylma ! J’ai aussi hâte de partager tout ça avec vous 🙂

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*