Céline David/ mai 23, 2019/ Mots techniques/ 2 comments

Voilà un peu plus d’une semaine qu’À juste titre est officiellement sorti : la concrétisation du travail de ces derniers mois et également des deux ans d’écriture, réécriture, relectures et corrections de ce premier roman.

On pense souvent à tort que le moment venu de la publication, il suffira simplement d’appuyer sur un bouton et qu’advienne que pourra… Ce serait beaucoup trop beau s’il ne fallait pas en faire davantage…

Anticipation

C’est le maître mot à avoir à l’esprit en préparant la sortie de son ouvrage et ce, pour diverses raisons :

  • Amazon vous le signale bien sur sa plateforme KDP mais il est toujours bon de le rappeler : la mise en ligne peut prendre plusieurs heures voire plusieurs jours.

Pour pallier à cela, j’ai donc publié officieusement À juste titre une semaine avant la date officielle de sortie. D’ailleurs, vous pouvez aisément le voir puisque la date du 8 mai est celle qui apparaît aux côtés du titre.

  • Amazon vous signale également que l’association des versions broché et ebook peut prendre plusieurs jours.

Anticiper la sortie n’a malheureusement pas permis que les versions ebook et broché soient reliées sur la même page une semaine plus tard. La liaison n’est intervenue que cette semaine après contact avec le support de KDP. Ne me demandez pas d’où provenait le souci, je n’ai pas eu d’explications particulières.

  • La création d’une page auteur Amazon demande également un certain délai avant d’être effective sur le site.

Vous allez me dire : mais il y a des délais pour tout ! En résumé c’est ça… Après lorsqu’on le sait par avance, c’est plus facile de s’y préparer. De ce côté-là, je n’ai pas eu de soucis et ma page auteur était prête pour le jour J ! Ouf !

Promotion

Entendez par « promotion », non le fait de casser les prix de votre roman mais le fait d’entamer sa promotion avant même sa sortie. Je suis loin d’être la première à le dire et je ne peux qu’approuver celles et ceux qui l’ont conseillé avant moi.

Pour susciter l’intérêt vis-à-vis de la publication d’À juste titre sur les réseaux sociaux, j’ai procédé par étape :

  • 1 mois avant : lancement d’un compte à rebours
  • J-15 : dévoilement de la couverture
  • J-14 : résumé du roman
  • J-12 : présentation de Lise (citation)
  • J-10 : mise en ligne du premier chapitre sur Calaméo
  • J-8 : article sur la conception de la couverture
  • J-5 : présentation du livre recouvert de papier kraft (citation)
  • J-2 : présentation de la voyageuse (citation)

Concevoir ces posts, programmer leur publication m’a demandé du temps et je n’aurais jamais pu le faire au jour le jour ou bien encore la veille pour le lendemain. Vous commencez à me connaître, j’ai horreur de travailler à la dernière minute… Tout cela était donc prêt en avance.

Toujours dans l’optique de faire la promotion d’À juste titre, j’ai conçu un communiqué de presse. Comme pour beaucoup de choses sur le chemin de l’autoédition, c’était un exercice que je n’avais jamais pratiqué. Qu’importe !

J’ai un peu tâtonné, d’autant plus que je n’ai pas trouvé énormément de ressources en ligne sur le sujet. Mais finalement le résultat obtenu me convenait pour que je l’envoie à une dizaine de blogueur‧se‧s qui lisent des auteur‧e‧s autoédité‧e‧s et dont les goûts pouvaient correspondre à mon roman.

L’envoi a été fait un mois avant la sortie pour laisser le temps d’une éventuelle lecture. Je n’ai eu qu’une seule réponse pour le moment. C’est peu, mais à mes yeux c’est déjà beaucoup sachant que ça me semblait plutôt être un coup d’épée dans l’eau !

Cependant, je n’avais pas que cette seule et unique option pour assurer la promotion. J’ai rapidement entendu parler du site SimPlement au début de mon projet. Ce site propose de mettre en relation auteur‧e‧s et chroniqueur‧se‧s facilitant ainsi l’envoi de SP en échange de chroniques. J’y reviendrai plus longuement dans un prochain post.

Pour le moment il est encore trop tôt pour savoir si ma stratégie se révèlera payante ou non. D’autant plus que l’étape « promotion » qui commence avant la publication se prolonge ensuite. D’ailleurs, je n’ai pas la prétention d’avoir forcément la méthode qui convient… Je suis novice et je m’en rends bien compte à certains moments !

Si je peux vous livrer un dernier conseil : vous préparez la publication de votre livre mais n’oubliez pas de vous préparer vous.

Je n’avais pas anticipé cet aspect et j’ai traversé de grands moments de doute à quelques jours de la sortie en me demandant vraiment ce que j’étais en train de faire… Peut-être est-ce parce que je ne relâche pas la pression mais je ne réalise toujours pas que je suis désormais une auteure autoéditée…

Share this Post

2 Comments

  1. Très intéressant !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*