Céline David/ avril 3, 2019/ Mots techniques/ 0 comments

Comme annoncé la semaine dernière, nous en sommes au moment fatidique : le chargement de votre fichier Word dans le logiciel KC.

Avant de poursuivre, je précise à nouveau que j’ai conçu mon ebook avec le logiciel Kindle Create proposé par la plateforme d’autoédition d’Amazon, Kindle Direct Publishing. Tout ce que je vais expliciter ci-dessous se rapporte donc à ce mode de création.

Voilà à quoi ressemble le logiciel en question (cliquez, cliquez pour voir en un peu plus grand) :

L’interface est relativement sobre et c’est largement suffisant pour ce à quoi le logiciel est destiné.
A gauche, une table des matières page par page pour les premières et les dernières pages de votre fichier et chapitre par chapitre. Il est tout de même possible de visualiser vos chapitres dans leur intégralité en déplaçant le curseur de l’espace central.
A droite : les fonctionnalités proposées par le logiciel pour intervenir sur votre fichier : mise en forme, ajout d’éléments, etc.

Concentrons-nous maintenant sur les erreurs qui sont apparues une fois le chargement effectué…

Les séparateurs

Je n’en ai pas parlé dans les deux articles précédents mais le choix de votre police sous Word n’aura aucune incidence dans votre ebook. En effet, c’est une des libertés des lecteur‧trice‧s : la police est sélectionnée par leurs soins et pour leur confort de lecture.

Là où ce dispositif a posé problème c’est pour les séparateurs que j’avais choisi entre certains de mes paragraphes : ils étaient issus d’une police spécifique… Impossible d’en bénéficier ici… Je me suis donc rabattue sur les séparateurs proposés par le logiciel KC. J’attire votre attention (comme le fait le logiciel d’ailleurs) sur le fait que ces séparateurs ne sont pas personnalisables pour le moment… Ils ne sont pas forcément très esthétiques mais je m’en contente.

La mise en page

Ne paniquez pas, je ne dis pas que toute la mise en page a posé problème ! Loin de là. J’ai seulement dû revoir la page « En savoir plus… » qui ne pouvait pas être disposée comme je l’avais présenté sur le fichier Word. J’ai rapidement corrigé ce petit défaut par le biais du logiciel.

J’ai aussi corrigé la mise en forme des titres de chapitres qui me paraissaient un peu trop proches du corps de texte.

De manière générale, je vous conseille fortement de revoir l’intégralité de votre fichier du point de vue de la mise en page. Vous n’êtes plus à une révision près après tout ! En plus, ça ne peut être que bénéfique. On ne voit jamais les mêmes choses quand on change de logiciel et/ou de support.

L’aperçu

Kindle Create vous offre la possibilité de voir un aperçu de votre ebook sur tablette, téléphone et liseuse Kindle. Là encore, je vous recommande de passer par cette étape. Vous pouvez également personnaliser la taille et la police du texte et vous mettre à la place d’un‧e lecteur‧trice.

La différence entre la présentation du texte dans le logiciel et dans l’aperçu n’est pas la même et j’ai beaucoup navigué entre les deux pour m’assurer que mes modifications se rapprochent de ce que je souhaite atteindre.

La publication

Une fois que votre fichier vous convient, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur l’icône « Publier » pour l’enregistrer et le tour est joué !

Petite précision qui a son importance : l’ebook créé ne pourra être utilisé que sur la plateforme Kindle Direct Publishing d’Amazon. Si vous souhaitez créer un ebook au format Epub, je vous conseille le logiciel Calibre qui vous transformera votre fichier Word en un clin d’œil, surtout si vous l’avez bien préparé

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*